Share
Alliance des territoires

Le 5e contrat de réciprocité de France est signé !

07/10/2019

Un train spécial en provenance de Strasbourg s’est arrêté en gare de Saint-Dié des vosges, le 5 octobre 2019.

La délégation emmenée par Robert Herrmann, président de la métropole de Strasbourg et Pierre Grandadam, président de la Communauté de communes de la vallée de la Bruche a été accueillie par David Valence et les élus de l’agglomération de Saint-Dié-des-Vosges. Objectif de ce déplacement : signer un contrat de réciprocité entre les trois intercommunalités.


C'est quoi un contrat de réciprocité ?

Le contrat de réciprocité se développe dans le cadre du pacte Etat-métropoles, qui les autorise ainsi à réfléchir à des problématiques de territoires plus vastes que le leur, à porter des projets et, le cas échéant, à les financer. 

Quels axes de travail ?


Quatre thèmes prioritaires ont été retenus :
  • la vie des gens et la mobilité
  • le tourisme et les loisirs
  • l’agriculture de montagne
  • la filière industrielle.

Sur la période 2019/2020, plusieurs actions seront lancées. Premier point : des entretiens de mobilité, modes de vie et habitat pour améliorer l’usage de la ligne TER. « Des questionnaires seront mis en place notamment pour réfléchir et adapter les horaires ou le volume d’offres », a détaillé David Valence. Deuxième point de développement : valoriser le train comme remontée mécanique pour les loisirs urbains. Troisième point : développer le FIG plus largement, au-delà du public de connaisseurs alsaciens qui s’y déplace chaque année. À ce titre, un train spécial pour des lycéens sera affrété à l’occasion de la 30e édition. Quatrième point, les approvisionnements en circuits courts avec les acteurs locaux. Trouver des débouchés, faciliter les échanges et répondre aux demandes des consommateurs, soucieux de mieux manger. Enfin, dernier point, qui concerne l’industrie : la mise en réseau des différents intervenants dans le cadre de la filière bois.