Share
Urbanisme et logement
Transition énergétique

A Nîmes, des bâtiments plus économes en énergie

09/11/2019

La réduction des consommations devient un enjeu majeur non seulement pour lutter contre le réchauffement climatique, mais aussi pour limiter l’impact budgétaire des hausses à venir du prix de l’énergie
.
La Ville de Nîmes a donc lancé, il y a plusieurs années, une action visant à évaluer les conséquences de l’objectif de réduction de 40 % des consommations d’énergie du patrimoine bâti municipal. Nîmes déploie ces opérations de rénovation jusqu’en 2024 pour réduire l’impact carbone des sites les plus consommateurs.

La Ville a choisi de passer des marchés publics de performance énergétique pour réduire les consommations des bâtiments les plus énergivores. Le principe : les opérateurs retenus se voient assigner un objectif chiffré à atteindre, charge à eux de choisir la combinaison des techniques et des matériaux qui leur permettront d’y parvenir. Ces marchés prévoient aussi l’entretien, comme un « service après-vente ». Si, après la livraison du bâtiment, les consommations restent au-dessus de cet objectif, l’opérateur doit régler à ses frais les dysfonctionnements.